Savoir avec l’intellect ne rime pas toujours avec Comprendre.

De plus, il y a différents niveaux de compréhension.

C’est l’Expérience dans la matière, surtout dans notre quotidien, parfois le plus anodin, qui peut valider ou pas la compréhension de notre savoir.

Un exemple: «Je Suis Un avec le grand tout». Voici une Vérité…ou plutôt un Savoir sans doute acquis par un grand nombre d’entre nous maintenant.

Mais Vivre cette Vérité. Qu’en est-il ?

Est-ce que Je Suis Un avec Mon Voisin qui insulte Sa Femme ?

Est-ce que Je Suis Un avec ces Roses qui fleurissent dans mon jardin. Mon Âme s’y reflète et je communique avec elles ?

Est-ce que Je Suis Un avec Tous les Acteurs sans aucune exception, du scénario qui se joue en ce moment sur la scène mondiale ?

Et puis surtout : Suis-je en paix à l’intérieur de moi ? Est-ce que je me sens en sécurité ?

La Quête de notre Graal

C’est un chemin d’évolution éternelle pour réaliser que tout est là.

Dans l’Arbre de Vie avec le chemin descendant de la Création et le chemin ascendant pour retourner à la Source, où nous situons-nous ?

Vue d’en haut, tout est là. La perfection est. Tout est parfait avec la Loi d’équilibre, Loi d’équilibre dynamique qui régit toute cette création, équilibre des polarités entre le Yin et le Yang qui ne s’opposent pas mais sont complémentaires.

Vue d’en bas, un chemin se dessine à peine parfois. Nous pouvons même avoir l’impression d’être perdu, tant que nous cherchons un chemin à l’extérieur de nous-même qui nous pousse encore à vouloir sauver le monde, à vouloir chercher La Vérité au milieu de toutes les informations multiples, opposées alors que chacun détient une parcelle de vérité. Car si nous sommes 8 milliards, il y a bien 8 milliards de vérités et c’est la somme de toutes ces vérités qui peut nous la donner.

Un chemin à l’intérieur de soi-même

C’est un chemin à découvrir pour atteindre un Etat d’Être et de Conscience qui sommeillent en nous, qui a toujours été là et qui attend avec « une patience d’Ange » de se révéler à nous.

Un autre Univers est là, présent en nous qui n’a rien à voir avec l’univers coutumier que nous connaissons parfois depuis longtemps avec ses limitations, croyances erronées, conditionnements, esclavagismes en tous genres…

Nous sommes bien guidés

Quel que soit le chemin emprunté, nous pouvons en changer et en expérimenter d’autres.

Le choix nous appartient.

Cette affirmation est déjà un premier pas. Elle traduit un début de libération. C’est une première et déjà grande victoire. Nous avons le choix. Nous sommes « choisissant de… »

Le choix nous appartient… ou sommes-nous guidés ?

Cette première victoire peut conduire à ce questionnement qui vient de l’intérieur.

La conjonction « ou » peut être utilisée lorsque l’inconscience que nous sommes en permanence bien guidés, est encore présente. Nous continuons alors de fonctionner avec une conscience ordinaire qui se croit encore gouvernante et agissante à 100% ou…90% ou…80% ou… le pourcentage peut se réduire encore et toujours…

Le choix nous appartient… et nous sommes toujours bien guidés.

La conjonction « et » est de mise et le questionnement disparait lorsque nous acquérons la conviction profonde au travers de nos expériences, que nous sommes en effet bien guidés en permanence.

Notre conscience rejoint la vérité qui nous habite. Nous pouvons fusionner d’une manière progressive avec notre Être Céleste, ce Dieu intérieur présent en nous.

Ce chemin est progressif car infini et éternel. Il nécessite de cultiver deux grands piliers sur lesquels nous pouvons nous appuyer : la volonté renouvelée à chaque instant et la patience.

Le doute qui fait encore partie de ce pourcentage joue son rôle pour utiliser nos deux bâtons de pèlerins et nous en servir pour prendre appuis… appuis intérieurs bien sûr !