Association Altaïr | Spiritualité Énergétique & Bien-être

Voici un livre qui vous délivre des messages et des techniques pour vous permetttre d’améliorer votre santé au quotidien. J’ai offert ce livre à un ami afin de l’aider à prendre davantage conscience de l’importance et la valeur de cet «art». En toute honnêteté, je savais que j’avais aussi cette attente envers moi-même.

Monsieur lenteur

C’est ce personnage «Monsieur Lenteur» que j’ai invité un jour à dîner. Je lui ai mis une assiette et je me suis amusée à lui parler. Manger avec lenteur signifie pour moi, manger en conscience:

Dans un esprit plus large, mon souhait est d’amener ma conscience dans tous les actes de ma vie.

Il en découle…

Ce verbe est choisi à «dessein» car c’est ma volonté à me relier à ma conscience supérieure et marier mes deux consciences: ma conscience terrestre et ma conscience céleste. En quelques lignes, vous pouvez déjà comprendre comme c’est incroyable ce qui est sous-jacent dans ce souhait de mastiquer!!!

Il en découle une cascade…

C’est encore savoir apprécier les mets que nous offre notre belle Terre, lui rendre hommage, la remercier, l’honorer en sachant goûter avec volupté, bonheur, joie intense à chaque fois renouvelée… Incroyable encore une fois tous ces adjectifs qui fleurissent de ma pensée qui devient créatrice de beauté.

Alors, de quelle santé s’agit-il lorsque l’on écrit: mastiquer, c’est la santé?

Définition de la mastication

«C’est écraser les aliments solides et les enduire de salive pour décomposer leurs molécules. C’est aussi mâcher et in-saliver tout ce qui est liquide – y compris ce que nous nommons les boissons et même l’eau- avant de les avaler.»

Extrait du livre «Mastiquer c’est la santé» de France Guillain

A quoi sert la mastication ?

manger moins et mieux

La bouche est un scanner pour le cerveau

En mastiquant, nous laissons au cerveau le temps de quantifier les sels minéraux, enzymes, vitamines, lipides, glucides, protides, amidons et sucres qui entrent dans notre organisme et envoyer le signal de la satiété à un moment. Il coupe l’appétit au niveau des papilles

Nous lui laissons aussi le temps d’analyser toute la somme d’informations contenues dans la nourriture. En effet, tout est information. Un morceau de pomme mangé par un oiseau sera assimilé par celui-ci pour servir son règne animal alors que le même morceau, mangé par l’être humain délivrera les informations propres au règne humain.

Il peut alors organiser la sécrétion des divers sucs digestifs et la dégradation des aliments, pour assurer ensuite leur assimilation et l’expulsion des déchets et des surplus…

Nos glandes salivaires: transformatrices des amidons

Nos glandes salivaires contiennent une enzyme, l’amylase, qui permet de décomposer les amidons contenus dans les céréales, féculents, végétaux pour les convertir en maltose (sucre) et dextrine (hydrate de carbone) avec fixation d’eau. C’est une première transformation indispensable qui soulage l’ensemble du système digestif.

Mastiquer, c’est préserver ses dents

La mastication fait travailler les mâchoires, les gencives. Lorsque nous mastiquons, nous sollicitons nos dents. En les maintenant dans un exercice intense (la pression est forte même si elle ne concurrence pas celle d’un pic bull par exemple), nous les préservons. Ce qui n’est pas mis en mouvement, est voué à disparaître. Nous savons déjà que c’est l’exercice qui maintient la masse musculaire et les os de notre corps en bon état. Il en va de même pour nos mâchoires et notre visage. C’est la pression des muscles sur les os qui assure leur bonne santé.

Mâcher pour aider notre estomac

Notre estomac est incapable d’écraser, broyer, mastiquer les aliments et nous n’avons pas le même système digestive que les animaux. J’avais un chien «Caramel» très gourmand qui avalait en une seule bouchée un reste de viande et se léchait ensuite les babines, ce que nous prenions pour un signe de contentement.

Lorsque nous avalons à notre tour, la nourriture sans la mâcher, nous mettons notre estomac à rude épreuve. Les aliments y stagnent et fermentent durant des heures.

Éviter l’encrassement de notre corps et favoriser l’expulsion

Vos selles seront belles, vous ne serez pas constipé.

Petites astuces pour manger moins et mieux digérer

Voici des petites astuces toutes simples qui vous permettront d’améliorer votre santé au quotidien et sürement de perdre quelques kilos superflus.

Couper les aliments d’une manière très fine

Croquer dans une pomme nous renvoie à l’image de croquer la vie à pleines dents. Certes! Mais cela peut devenir un Art que d’apprendre à couper les pommes et tester le goût qui diffère en fonction de la coupe. C’est la même chose avec les carottes aussi. Elles n’ont pas le même goût, coupées en rondelles, en cubes…

«C’est durant les week-end de monodiète que j’organise, que j’ai découvert ce secret.»

Prendre de petites bouchées

Cela me rappelle l’époque où mon mari et moi mangions avec des baguettes. Nous étions devenus les rois pour faire tenir un maximum d’aliments entre deux baguettes. Puis nous sommes passés aux toutes petites cuillères. Vous connaissez le principe des petites assiettes mises dans certains restaurants qui proposent la formule buffet à volonté… C’est le même.

Écraser ou couper d’une manière fine puis in-saliver et recommencer

La petite quantité d’aliments est dans la bouche. Il s’agit de l’écraser trois ou quatre fois puis favoriser l’activation de la salive qui va venir entourer les aliments, les amenant à un état plus liquide. Puis continuer à écraser ce qui reste encore à l’état solide, pour obtenir l’alchimie: transformer un aliment d’un état solide à un état liquide afin que celui-ci nous délivre toute la richesse de ses informations.

Cela m’évoque encore une fois le souvenir avec mes filles du concours à celle qui mastiquerait le plus longtemps possible, une bouchée de riz complet. Ma grande fille avait gagné. Elle s’en souvient toujours !

Et l’inverse?

Comment réaliser la transformation de l’état liquide à l’état solide? Il s’agit d’insaliver aussi la gorgée d’eau, de soupe ou… de vin. Le produit se transforme et prend de la matière avec notre salive qui est plus dense, plus épaisse que l’eau par exemple. Il change de texture, de goût. Il s’agit pour moi de rester gourmande tout en devenant gourmet. 

Je me souviens d’un cousin qui avait beaucoup de kilos en trop et qui était devenu mince sans faire de régime. Il s’était mis juste à manger avec lenteur. Vous savez: «Monsieur Lenteur» …

Acheter le livre Mastiquer c'est la santé

Je recommande la lecture de ce petit livre, rapide, simple et très riche d’informations sur l’importance de découvrir peut-être et cultiver l’Art de la mastication.  Ses bienfaits sont nombreux depuis la digestion…jusqu’à la favoriser la présence à soi.

livre de france guillain "mastiquer c'est la santé"

En achetant le livre via ce lien vous aider l’association Altaïr à financer sa communication.

Fermer le menu