Association Altaïr | Spiritualité Énergétique & Bien-être

Quelle que soit la durée du jeûne que vous décidez de pratiquer, il est important que vous prêtiez une attention toute particulière à la période qui suit, appelée remontée alimentaire en vous accordant du temps pour la vivre en conscience. Durant les stages jeûne que je propose dans le cadre de l’association Altaïr, j’insiste toujours sur l’importance de la remontée alimentaire qui conditionne beaucoup la réussite du jeûne. C’est pour cela que je propose que vous restiez au centre pour effectuer celle-ci. Mais lorsque vous décidez de la faire tout seul, chez vous, vous pouvez avoir parfois des interrogations, des inquiétudes.

Voici quelques informations qui vous permettrons je l’espère, d’appréhender cette période post jeûne avec plus de conscience et de sérénité.

Qu’est-ce que la remontée alimentaire ?

C’est la période qui suit le jeûne proprement-dit durant laquelle vous allez commencer à vous alimenter à nouveau d’une manière très progressive, lente (suivant les conseils abordés pendant le jeûne durant les moments de formations en diététique) mais aussi celle où vous pouvez mettre en place de nouvelles habitudes alimentaires, comportementales et commencer à intégrer tous les bénéfices de l’ouverture de conscience provoquée par la période de jeûne, associée aux massages, séances énergétiques, méditation…

Les effets du jeûne sur le plan psychique

Un jeûne très souvent fait naître une remise en question profonde et personnelle. Celle -ci peut avoir lieu pendant et/ou après le jeûne. Tout comme après une séance de kinésiologie, il y a un temps d’intégration qui peut s’étaler sur plusieurs semaines, mois…

Durant le processus , vous êtes invités à vous centrer sur vous-même, vivre une introspection pendant les méditations, les soins individuels, les temps de repos… Des changements viennent s’inscrire dans votre vie, sur le plan individuel et relationnel.

Mais qu’en est-il, rentré chez vous ?

Arrivez-vous à rester à l’écoute de vos propres besoins, tout en étant en relation avec vos proches ou bien vous laissez-vous happer à nouveau par le quotidien et «l’urgence», «les priorités» qui semblent s’imposer de nouveau?

Voici l’exemple d’une jeûneuse ; qui après une semaine de jeûne et en pleine remontée alimentaire, m’a dit qu’elle avait dû faire, avant un départ en vacances prévu avec son compagnon, ce qu’elle aurait dû faire en 15 jours. Elle a fait un programme de 15 jours, qu’elle s’est imposée à elle-même, en 3 jours. Voyez-vous la pression qu’elle s’est mise!!! Alors que la veille, dans l’écoute de son corps et le respect d’elle-même, elle se reposait encore beaucoup.

Les effets du jeûne sur le plan physique

Avec la remontée alimentaire, le choix de l’alimentation peut se modifier. Vous êtes plus sensible, à l’écoute de votre corps, de votre système digestif. Vous allez être peut-être invité à manger moins.

Comment réagissent à présent votre palais? vos sens face aux différents aliments? votre estomac? votre gros intestin?
Comment se passe le retour des selles par exemple? Elles peuvent revenir très vite ou pas. Le gros intestin peut ensuite devenir plus paresseux. Est-ce dû à votre alimentation ou à ce que vous êtes amené à vivre dans votre quotidien?

Continuez- vous à prendre soin de votre corps? Continuez-vous à bouger (marche, réveil du corps…)? Continuez-vous à méditer ?
Dès que vous reprenez l’alimentation, vous sentez un regain d’énergie sur le plan musculaire entre autres. Bien souvent et cela fait partie des bénéfices du jeûne, vous gagnez en énergie vitale et retrouvez une énergie bien supérieure à celle que vous aviez avant d’entamer celui-ci. Qu’en faites-vous?

La remontée alimentaire fait partie intégrante du processus de jeûne

Il est important de réaliser que la remontée alimentaire fait partie intégrante du processus du jeûne et qu’elle nécessite toujours une grande attention, voir une plus grande attention, si vous décidez de la faire chez vous.
Vous vous retrouvez «livré à vous-même» j’ai envie de dire, dans votre environnement, empreint d’habitudes anciennes, entouré de vos proches, ce qui vous conduit à reprendre, endosser à nouveau des jeux de rôles différents et donc recouvrir des masques inhérents à ces jeux de rôle. De « l’être », vous basculez vers « l’avoir » d’une manière parfois très brusque, soudaine. Cela fait partie de l’expérience et le contraste vécu, peut vous aider à prendre davantage conscience de la différence qui existe entre « l’être et l’avoir ».

Mes conseils : Réussir votre remontée alimentaire

La remontée alimentaire faisant partie intégrante du processus du jeûne, il est donc très important que vous choisissiez une période adaptée qui inclura un temps de repos post jeûne.

Il existe différents types de jeûne. Qu’importe la durée, je vous recommande de ne pas faire d’excès dans la semaine qui suit. Si le jeûne excède une semaine, restez très attentif durant les 15 jours qui suivent. Avec une alimentation choisie, la cétose peut perdurer, le corps continuer à se détoxiner et se réparer. Pour cela soyez vigilent, ne vous faîtes pas inviter. Profitez-en pour mettre en place de bonnes habitudes alimentaires et surtout prenez du temps pour vous reposer, continuer de méditer, rester très à l’écoute de vous-même.
Les prises de conscience, parfois très importantes, durant le jeûne ne doivent pas être niées, balayées d’un revers de manche. Si vous allez au bout du processus, vous pourrez en tirer de véritables bienfaits sur le long terme.

Fermer le menu