Quel est le meilleur régime? Quels aliments sont bons de consommer et lesquels sont à éviter? Cette question me passionne,  J’aime expérimenter, tester de nombreux régimes, rencontrer et échanger avec des professionnels, lire des ouvrages sur ce sujet qui se découvre toujours plus vaste.

Avoir une approche holistique de l’alimentation

Nous ne sommes pas qu’un corps physique. Nous avons plusieurs enveloppes qui ont toutes besoin d’être nourries. Avant tout, nous sommes de l’information lumineuse qui s’est densifiée jusqu’à exprimer notre corps de matière.

Une approche holistique signifie avoir une vue d’ensemble et faire le lien entre les différents éléments.

Personnaliser son Régime alimentaire

Ce que je recherche sans cesse, c’est l’équilibre, l’énergie et pas en particulier la perte de poids. Cependant, une alimentation saine et équilibrée permet toujours de perdre les kilos superflus qui sont souvent lié à une mauvaise alimentation.

Comme je le dis souvent, si nous sommes 7 milliards d’individus, il y a  donc 7 milliards façons de s’alimenter.

Prenons un exemple:
Manger des fruits au goûter peut être bénéfique pour certaines personnes et pour d’autres qui ont un taux d’insuline trop élevé, cela peut leur être préjudiciable. Ces dernières devront éviter d’absorber toute source de glucides pendant un certain temps.

Généralités

Il y a de grands principes, très généraux qu’il est bon de connaître comme: manger des fruits en dehors des repas permet leur meilleure assimilation

ou encore: le melon est à manger seul, sans être associé à d’autres aliments…
Mais ensuite?

Qu’est-ce qui est juste pour nous? C’est par l’expérience que nous pouvons découvrir ce qui est bon pour nous. Il n’y a pas une seule vérité. Il y a notre vérité. Tout cela dépend de notre «terrain», du trans générationnel; de notre vécu dans cette vie…Cela est multifactoriel !

Alimentation et symbolisme

Les aliments ayant une symbolique, nous pouvons être attirés par un type d’aliment comme les glucides car nous avons manqué toute notre vie durant et surtout dans la prime enfance, de tendresse ou être intolérant à un produit qui, d’une manière inconsciente ravive en nous une blessure…

Votre système digestif

Aux types d’aliments que nous pouvons choisir, s’ajoutent l’état de notre système digestif avec sa symbolique. Parfois l’aliment peut être très bon pour nous mais les conflits internes que nous vivons, nous empêchent de le digérer et de l’assimiler.

Se nourrir De Lumière

Durant les stages de Jeûne que j’organise dans le cadre de l’association Altaïr, les personnes découvrent d’autres façons de se nourrir: la méditation, la contemplation, la respiration, les promenades, les partages, cultiver un art tel que le dessin, le coloriage, la peinture.

20 conseils pour améliorer votre alimentation

Vous trouverez ici des conseils qui sont simples à retenir, à mettre en pratique et que j’ai fait miens.

  • S’en remettre au plus haut avant chaque repas, en remerciant pour cette bonne nourriture qui nous est offerte à nouveau.
  • Commencer par apprendre à manger et boire avec lenteur En lire plus sur l’art de la mastication
  • Commencer le repas par un jus vert fait à l’extracteur de jus (pour arriver minimum à 75% de légumes verts)
  • Commencer le repas par ce qui est le plus acide et terminer par ce qui est le plus alcalin: La salade avec une petite vinaigrette sera à déguster en entrée ou si vous avez envie d’un dessert, le prendre en entrée et terminer par les légumes cuits ceci afin d’aider votre estomac et les sucs gastriques dans le processus de la digestion.
  • Consommer de la lacto-fermentation tous les jours afin de favoriser un bon transit, une bonne flore intestinale (et c’est très facile à faire !)
  • Privilégier l’apport en lipides et favoriser le rapport: lipides en majorité – protéines et enfin glucides en faible pourcentage. (cf: l’alimentation cétogène)
  • Éviter certaines associations d’aliments: telles que les féculents avec la viande. (cf: l’alimentation dissociée)
  • Éviter le gluten: Je fais un pain cétogène pour mon petit déjeuner et un pain au petit épeautre pour les autres repas.
  • Éviter les sucres rapides
  • Éviter le lait de vache pasteurisé -Consommer des laits végétaux sans sucres rajoutés
  • Eviter tout ce qui est frit (à la poêle, fritures) (principe d’Edgar Cayce)
  • Avoir des principes alimentaires que l’on suit lorsque l’on mange à la maison et faire confiance à son organisme pour s’autoriser en dehors des extras. (flexitarien)
  • Supprimer tous les féculents morts (riz blanc, pâtes blanches, pain blanc). Privilégier riz complet par exemple
  • Privilégier le cru
  • Cuisson « al dente »
  •  Cuiseur et four qui privilégient une cuisson basse température
  • Écouter son corps pour sentir la différence entre la «vraie faim» et la «fausse faim»
  • Remercier en fin de repas
  • Apprendre à cuisiner et prendre du plaisir à créer de nouvelles recettes.
  • Prendre du plaisir à vivre chaque instant et avoir envie de partager.

Ne perdez jamais de vue que tous ses conseils, ne se cantonnent pas au choix des aliments mais plus à un art du bien vivre que je développe autour de l’alimentation.

De plus, les vérités que je vous propose ici, sont issues de mon parcours, de mes expériences et ce que je vous propose est ma vérité, ma vision d’aujourd’hui. Demain avec l’expérience vécue aujourd’hui, ma vérité aura sans doute évolué.

Alors c’est une invitation toute simple à expérimenter à votre tour et partager votre vérité du moment … Lisez, renseignez-vous, testez, goûtez, écoutez votre corps et … Faites-vous confiance !

Laisser un commentaire